AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui voudrais avoir sa vie planifiée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Qui voudrais avoir sa vie planifiée ?    Ven 12 Fév - 19:27


Nuit du Désespoir


Qui je suis

Âge : 25 Lunes
Sexe : Mâle
Clan : Solitaire (Il est atteint mais l'ignore).
Rang : //
Ambitions : Son plus grand rêve serait d'avoir ne serais-ce qu'un ami. Il souhaite réussir à contrôler sa soif de sang pour prouver à sa famille qu'il n'est pas juste leur marionnette et que lui aussi à une volonté, qu'il est capable de dompter son instinct pour arriver à ses fin. (Peut être qu'il rejoindra un jour l'île des atteints :3)



Extérieur
Nuit du Désespoir est un chat ni particulièrement beau, malgré qu'il se vante souvent pour plaisanter, ni particulièrement moche. Cependant, il sait user de ses charmes, quand il le veut. Mais c'est au final, assez rare, vu comme il est négligé.

N'aimant pas rester à rien faire trop longtemps, il est rare que son long pelage tricolore reste propre très longtemps. Il est souvent plein de terre ou de poussière à la suite d'une chasse. Ou parfois, taché de sang, lorsque la maladie décide de refaire surface.

Ses pattes longues et fines contrastent avec la masse élégante que lui procurent ses poils et lui permettent une démarche assez plaisante à voir et discrète. Ses parents lui ont apprit à ce déplacer sans aucun bruit sur différents sols, ce qui lui procure un pas vraiment discret idéal pour la chasse aussi bien aux proies, qu'aux chats.

Ses yeux... Eux, sont assez difficiles à décrire. Pour faire simple... Ils sont d'un magnifique bleu nuit tirant vers le bleu ciel, capables de devenir bleu glacé lorsque son instinct meurtrier revient. Pouvant aussi bien briller de milles feux devant une proie, qu'être vidés d'émotions.

Pour finir, sa carrure n'est pas très impressionnante, malgré qu'il soit très loin d'être faible. Son corps a toujours été de nature fin, bien que la force soit présente, elle n'est pas voyante.

Nuit du Désespoir est peut être vantard par moment, pour plaisanter, mais en vérité, il se fiche bien des apparences. Que vous le trouviez attirant, beau, mignon, ou au contraire, repoussant, ce ne sera que le cadet de ses soucis. Il est habitué aux regards dédaigneux.

Intérieur
Hé bien, le minet est compliqué à décrire. Ne vous attendez pas à trois lignes, il en faudra certainement plus.

Pour commencer, il est d'une nature assez simplet, au premier abord. Il peut paraître très enfantin. Gourmand, adorant jouer malgré son âge au mêmes jeux que les chatons, très sociable et avec une joie de vivre rarement absente. Il a aussi la particularité d'être très facilement embarrassé. Un simple compliment suffit à le gêner. La majorité le juge sans intérêt, avant de le connaître réellement. Oh certes, il ne change pas. Mais il n'est pas qu'un simplet. Loin de là. Enfin ça, c'est sa personnalité secondaire, celle qu'il aura lorsqu'il aura rencontré des félins acceptant d'être ses amis.

En vérité, Nuit du Désespoir est très vif d'esprit et réagit très rapidement dans les situations qui l'exigent, capable d'analyser et de déduire des choses à une grange vitesse. Si il n'est pas très doué pour ce qui est des mises en place de stratégies hors combat, lorsque la tension est forte, il peut facilement imaginer un bon plan en quelques secondes. Cependant, il est dans ses techniques de chasse comme de combat, il reste très solitaire, et mal à l'aise avec le travail de groupe.

Pourtant, les nombreuses techniques de combats que sa famille lui ont transmises sont efficaces, et il reste très confiant en ses capacités. Il est malgré tout très effrayé, et a tendance à fuir (à cause de ce que son frère n'a jamais cessé de lui répété) face à un adversaire plus fort que lui. D'ailleurs, il a une sorte de phobie de son frère, qui l’effraie plus que tout au monde.

Cependant, son caractère impitoyable et son aptitude à tuer montre son autre personnalité : mortel, violent et sanguinaire. Si vous l'énervez trop, ou que vous vous battez contre lui, il peut arriver qu'il perde le contrôle. Et dans ses moments, vous n'avez plus qu'à espérer courir assez vite pour le semer. Car étant dans une famille de chats sanguinaires, ne vous attendez pas à ce qu'il laisse une proie s'enfuir sans la tuer.

Nuit du Désespoir déteste ces pertes de contrôles, et à tendance à très vite culpabiliser. Il peut devenir déprimé en deux secondes, après avoir tué un chat, et là, il est difficile de lui rendre le sourire. Il ne voit pas cela comme un problème psychique ou psychologique, simplement comme un un instinct qu'il aimerait pouvoir chasser. C'est ce qui fait qui fait de lui quelqu'un d'assez complexe à comprendre.

En conflit avec sa prédisposition à tuer, son plus grand rêve serait de réussir à se faire des amis, malgré sa personnalité compliquée, et les crimes qu'il peut commettre. Il souffre énormément de sa solitude, et bien souvent, il garde cette souffrance pour lui.

Son vœux le plus chers est de parvenir à avoir de nombreux amis, qu'il pourrait protéger et défendre, tout en contrôlant ses crises pour ne plus être un tueur sans âme. Il souhaite être un chat "normal".

Ce passé qui m'a forgé

Désespérance, de son nom de chat domestique, est né de ses deux parents dans un foyer de bipèdes. Il l'a toujours ignoré, mais ses deux parents étaient des chats de clans atteints, qui ont par conséquent contaminé ses frères et sœurs, et lui également. Leurs bipèdes étaient souvent absents, sans trop qu'il sache pourquoi, et bien que ce n'était pas l'amour fou entre eux, il les appréciaient quand même.

En revanche, il ne pouvait pas dire ça de sa famille. Eux, au contraire, il les détestaient. Et cela pouvait se comprendre. Sa famille a toujours été un peu spéciale, contaminée. Il l'avait compris, jeune chaton, lorsqu'on lui avait formellement interdis tout accès au monde extérieur. Que ça soit sa mère, son père, ses deux grands frères, ou sa sœur, personne ne l'autorisait à sortir. Alors qu'eux, sortaient régulièrement. Il n'avait d’abord pas compris. Jusqu'au jour où ses parents l'emmenèrent en "sortie". Dehors, Désespérance était émerveillé par la sensation de liberté qui s'était emparé de lui. Pourtant il n'avait pas tardé à comprendre que ce n'était rien de plus qu'une illusion. Une odeur inconnue vint à ses narines, et aussitôt, il remarqua le chat blanc aventurier qui était entré dans le jardin, sautant au dessus du petit muret.

Et là, il avait simplement écarquillé les yeux. Ses parents avaient réagit en même temps, et un battement de cils avaient suffit. Le pauvre chat blanc était mort. Lorsque sa mère, les pattes ensanglantées après avoir griffé les flancs du chat blanc, s'était avancé vers lui, il avait reculé instinctivement. Sa sœur, derrière lui, avait alors murmuré.

"-Tu vois, Désespérance, c'est comme cela que ça ce passe ici. Si quelqu'un viens, il meurt. Tu devras toi aussi défendre notre territoire, ses chats errants n'ont pas le droit de venir ici. Ce ne sont que des déchets."

Et avec un air supérieur, la tête et la queue levé bien haut, elle était retourné dans la maison. Alors que ses parents la suivait, le chaton était resté là, à observer le cadavre de ce pauvre chat qui n'avait rien demandé. A partir de ce jour, débuta sa "formation" comme le disait si bien ses parents. Tout les jours, il subissait des coups de griffes, de crocs de son frère, chargé de l'habituer à la douleur. Maintenant, il ressent toujours la douleur, mais parvient à la supporter. Il subissait tout les jours des tortures horribles, morales et physiques.

Le temps passa. Et ce qu'il n'aurait jamais cru être possible était devenu réalité. Lui aussi, n'était rien d'autre qu'un chat sans âme, tuant n'importe quel étranger s'introduisant sur son territoire, chaton, femelle, peu importait. Il tuait. Ce n'était pas réellement son choix. Rien qu'un instinct, qu'on l'avait forcé d'avoir. Son frère avait mis un point d'honneur à l'obliger. Il répétait toujours : "Tuer, c'est ton boulot. Cependant, face à un adversaire plus fort que toi, fuis. Papa et Maman s'en occuperont." et le pire, s'était qu'il obéissait.

Il ne savait pourquoi, il obéissait. Pourtant, un jour, assis devant la verre transparent qui le séparait de l'extérieur, Désespérance s'était mis à ce poser des questions. Certes, il avait peur de ce que sa famille pourrait bien lui faire si il désobéissait mais... Pourquoi devrait-il vivre comme ça ? Pourquoi subir un avenir tout tracé dont il ne voulait pas ? Après tout, s'était sa vie, non, il avait aussi son mot à dire...

Et il avait aussitôt compris que ça peur, il devrait l'affronter. Il ne savait rien du tout du monde extérieur, en dehors du jardin. Mais il ne voulait plus tuer des félins qui n'avaient rien fait. Il voulait juste pouvoir profiter d'une liberté dont ses parents l'avaient toujours privé. Et surtout.... Il avait un rêve. Une chose lointaine, inaccessible. Et il aurait donné n'importe quoi pour ce rêve. Tant pis si cela voulait dire qu'il devrait mourir des griffes de ses frères ou ses parents. Il en avait assez de la solitude. Il avait si souvent entendu ce mot, sans même savoir ce que c'était réellement. Pourtant, il savait que c'était quelque chose de génial. Il en voulait un, lui aussi. Un ami !

Malgré son désir ardent, les différentes tortures qu'il subissait, aussi bien morales qui physiques, par son grand frère, lui avait fait comprendre qu'il n'aurait jamais droit au bonheur et à l'amitié. Jamais. En grandissant, ses parents le nommèrent Nuit du Désespoir, et ce dernier, continuait de tuer les félins entrant dans son jardin. Bien que désormais, ayant grandit, il avait le droit de sortir de la maison et du jardin. Il envisage d'ailleurs souvent de partir, loin de cette maison et ses habitants qu'il haït plus que tout.

C'est ainsi qu'un jour, ravalant toute sa peur et profitant du sommeil de sa famille, il passa par la fenêtre entrouverte, et s'échappa, sans aucun dernier mot à ses "proches". Il prit quand même soin de faire une dernière chose. Il profita du fait que les nouveaux voisins avaient un chat lui ressemblant, et ce fit passer pour mort. Il avait tué encore une fois, un chat qui n'avait rien demandé. Mais peu importait, s'était la dernière fois. Après avoir déposé le cadavre dans le jardin, et franchis le clôture, il n'aurait plus jamais à tuer d'innocents. En fait, il préférait de loin que sa famille le pense mort. Ce serait beaucoup plus simple ainsi. Et puis, il ne les avaient jamais aimés, de toute façon. Il ne laissait vraiment aucun regret dans cet maison, à part peut être les bipèdes qui n'étaient pas si méchants que cela. Mais tant pis.

Son frère lui avait souvent répété que tuer est un instinct dont ont ne ce défait pas si facilement après l'avoir fait si longtemps, pourtant, Désespérance s'en fichait. Il apprendrait à gérer cet instinct, et ferait en sorte de ce contrôler, de ne plus agir comme un simple jouet sans sentiment. Ce jour là, il pensait tuer pour la dernière fois. Seulement, petit à petit, il comprendra qu'en fait, les choses étaient beaucoup plus compliquées. Arrêter de faire une chose que l'on vous a apprit à faire à la perfection depuis chaton, était beaucoup plus compliqué que prévu.

Maintenant, il était un solitaire, loin de cette famille qu'il haïssait.





Toi, le joueur

Puf : Miy' / Miyuki (Oui parce que j'aime le Japonais, et que j'aime pas Clara, je trouve ça pas beau comme prénom réfléchit)
Comment as-tu découvert le forum : Un partenariat :3
As-tu lu le règlement : Oui'p !
Codes :

©️ Codage by Ella'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui voudrais avoir sa vie planifiée ?    Ven 12 Fév - 19:30

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Obscure
Admine Sun
Admine Sun
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 11/01/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt

MessageSujet: Re: Qui voudrais avoir sa vie planifiée ?    Ven 12 Fév - 19:32

Bienvenuuuue ici!!! Ton chat m'a l'air intéressant malin Les codes sont corrects, je valide x) Et tout est bon, il faut juste attendre le passage d'un admin x)
Au plaisir de rp à l'occasion!

------------------------------------------------------------


Merci Snowyyy je vous nem

Tous mes chaaaaaats ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui voudrais avoir sa vie planifiée ?    Ven 12 Fév - 19:46

Merci à vous deux ! ♥
Et au plaisir de Rp, oui ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Soleil Sanglant
Admine Sun
Admine Sun
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 21/03/2016

MessageSujet: Re: Qui voudrais avoir sa vie planifiée ?    Mer 18 Mai - 23:28

|| Compte non-recensé, mp pour récupérer la couleur et la prez si tu reviens.

------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui voudrais avoir sa vie planifiée ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui voudrais avoir sa vie planifiée ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si Marcel Proust vous questionnait...
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» Tome 8 - [SPOILER] Aprés l'avoir lu...
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
» En avoir plein le slip...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC L'île des atteints :: Avant de Commencer :: Présentations :: Abandonnées-
Sauter vers: